Sélectionner une page

Dans cet article, je vous partage le parcours de Vanessa la secrétaire indépendante, épanouie et pleine de vie. À l’heure de la publication de cet article (pratiquement 1 an après la publication du Mag’) Vanessa s’éclate toujours dans de nouvelle aventure plus liée à l’organisation. Elle est très active sur LinkedIn !

Merci Vanessa d’avoir accepté de répondre à mes questions en urgence, due au fait que la personne qui devait me faire le témoignage a été débordée de travail, et n’a pas pu me le retourner dans les temps. Donc merci pour les filles qui vont lire ce Mag’ et pour avoir fait baisser mon niveau de stress du jour.

Peux-tu te présenter, pour celles qui ne te connaissent pas ?

Hello Stéphanie, j’ai lancé mon activité parce que j’aime aider les personnes qui en ont besoin, c’est donc avec grand plaisir que je te viens en aide également.

Je suis assistante indépendante, j’interviens auprès des professionnels dans la gestion de leur entreprise.
Les dirigeants qui font appel à moi n’ont pas forcément la charge de travail nécessaire pour une embauche, ou simplement pas les locaux adaptés.
Les raisons de faire appel à moi peuvent être nombreuses, que ce soit par manque de temps de réaliser certaines missions qui incombent à un chef d’entreprise, manque d’envie, ou de compétences, ou tout simplement parce qu’ils ont envie de se concentrer sur leur activité principale, leur métier !

Cela fait un peu plus d’un an que tu t’es lancée, qu’est-ce qui a été le plus difficile pour toi lors de ce lancement ?

Le plus difficile, je trouve, c’est vraiment les questions qu’on se pose.
Est-ce que je vais y arriver, est-ce que je vais être capable de trouver des clients et surtout est-ce que je vais réussir à satisfaire leur demande.

Se lancer dans l’entrepreneuriat, c’est un peu un grand saut dans le vide.
On peut se sentir un peu seule et perdue, mais il y a plein de groupes dédiés à notre joli métier, où l’on trouve des personnes formidables, qui prennent le temps de répondre à nos questions et de nous aider.

L’échange et le partage sont des valeurs importantes dans le début de la vie d’une entreprise, et même tout au long de sa vie !

Nous avons un peu échangé par le passé et je me rappelle que la prospection te faisait un peu peur, si on peut dire ça comme ça.

Comment te sens-tu aujourd’hui par rapport à cela. Est-ce que c’est plus fluide ?

Eh bien en fait, je me suis rendue compte que la prospection n’était pas faite pour moi. Je ne suis pas une bonne vendeuse.
Je n’ai finalement jamais décroché mon téléphone pour de longues heures d’appel.
Ce qui a fonctionné pour moi, c’est la recommandation. J’ai eu mon premier « vrai » client grâce à une consœur. Puis grâce à ce client, j’en ai eu un deuxième.
Les réseaux m’en ont également apportés, je publie beaucoup.
Je suis également adhérente à la CPME Somme, ce qui me permet également de rencontrer du monde. Je suis beaucoup plus à l’aise en physique pour parler de mon activité, que derrière un téléphone.
Malgré tout, je prends le temps de proposer un échange téléphonique à chaque nouveau contact LinkedIn, pour faire connaissance, échanger au sujet de nos activités respectives …
Pour moi, le relationnel, il n’y a que ça de vrai !

Aujourd’hui comment est ton activité ?

Full télétravail ? Tu vas sur site ? Un mix des deux ? Est-ce que tu vis de ton activité ?

Je suis à 90% en télétravail, et j’ai une mission sur site chaque vendredi matin.
C’est agréable aussi de sortir un peu de chez soi et de retrouver la civilisation le temps d’une matinée (rires).
Je vis de mon activité depuis la création de l’entreprise ! Au départ, grâce au maintien de mes droits ARE, puis, je me suis fixée un objectif de revenu mensuel et donc de CA.

Aujourd’hui, quel est ton principal canal d’acquisition de clients ?

À ce jour, 90% de mes clients viennent de la recommandation, que ce soit de la part de consœurs, de clients, ou de contact.
Je reste très active sur les RS, j’aime faire mes visuels et mes publications (même si ça prend du temps, je travaille dessus pendant 2 à 3h tous les mardis après-midi).
Entretenir de bonnes relations avec ses consœurs est primordial !
Faire connaissance et discuter avec son réseau (LinkedIn, Facebook ou Insta peu importe …) est également très important, au-delà des publications !
N’ayez pas seulement des « contacts », échanger, partager. Cela permet à vos relations virtuelles de se souvenir de vous, et de pouvoir vous recommander et penser à vous quand une de leur connaissance à un besoin !

Qu’est-ce qui te plait le plus dans cette vie d’entrepreneuse ?

Je dirai la liberté, l’équilibre et la polyvalence ! Je ne me suis jamais épanouie en tant que salariée.
Manque de liberté dans mes actions, manque de polyvalence dans les tâches du quotidien.

Je suis contente aujourd’hui d’avoir les clients que je choisis, le nombre de prestations que je veux, et de choisir combien de temps, je veux travailler, ça, c’est pour la partie liberté.
Je suis aussi ravie d’avoir des clients d’activités diverses, avec différents types de missions, différentes problématiques, c’est ça pour moi la polyvalence !
Et concernant la liberté, j’organise mes journées / mes semaines comme je veux, je peux déposer mon fils à l’école le matin, le récupérer le soir et profiter du mercredi pour les activités.

Si tu devais repartir à tes débuts, est-ce que tu changerais quelque chose ?Une façon de faire ?

Ce que je regrette un peu, c’est d’avoir pratiquer des tarifs trop bas pour mon premier client, mais ça m’a montré justement, ce que mes services valaient vraiment.
La véritable erreur que j’ai commise, c’est de continuer à travailler malgré un non règlement de facture. A ce jour, un client à une dette de presque 1000€ (3 factures).
Je sais que ça sera régularisé, j’ai confiance en cette personne, mais depuis j’ai inclu dans mes CGV qu’à tout retard de paiement, les prestations étaient suspendues.

Quel conseil pourrais-tu donner à nos consœurs qui vont se lancer en janvier ?

Entourez-vous des bonnes personnes, ne restez pas seules !
Squattez les groupes dédiés à notre activité pour poser vos questions, il n’y a pas de questions bêtes. Vous pourrez aussi nouer des relations.

Les réseaux d’affaires coutent un certain prix, qu’on a pas toujours les moyens d’investir en début d’activité, mais ils peuvent être un véritable tremplin.
Vous avez toujours la possibilité d’assister à une réunion de présentation.
Profitez-en, écumez chaque structure pour vous faire connaitre !

Est-ce que tu veux exprimer autre chose que je n’aurais pas abordé ?

Je pense qu’on a fait le tour de pas mal de choses, je suis toujours à l’écoute si nos lectrices ont des questions.
Je pourrais parler de mon activité pendant des heures, mais il faut savoir s’arrêter ! 😊

Merci !!! BEAUCOUP

Vous pouvez retrouver Vanessa sur Linked’in par ici. 

Vanessa, la secrétaire indépendante épanouie
Vanessa, la secrétaire indépendante épanouie

Recevoir le petit courriel de Steph’

Reçois chaque mercredi un petit courriel pour t’aider dans le développement de ton activité de secrétaire indépendante